Le OMI et son application VEVE

ECOMI est la start up derrière l’application mobile et tablette VEVE ainsi que le token OMI.

Ce projet fait partie des forts potentiels d’avenir dans les domaines de la réalité augmentée, des Metaverses et des NFTs. A ce jour, en 2022, l’application VEVE propose des NFTs dernière génération basée sur la réalité augmentée et de qualité 3D. De plus, ces NFTs représentent des icones des plus célèbres licences du monde : Marvel, DC Comics, Warner Bros…

1. L’entreprise ECOMI

L’entreprise ECOMI est une start up fondée en 2017 par David Yu et Daniel Crothers à Singapour.

1 an après sa création, l’entreprise propose à ses investisseurs le token OMI à travers une IEO (levée de fonds sur une plateforme Exchange). Ce token fera office de pierre angulaire au sein de son projet de service de NFTs 3D à travers son application VEVE. A l’origine, le token OMI est lancé sur la Blockchain Gochain sur laquelle est centrée tout l’écosystème du OMI mais migrera rapidement sur la Blockchain Ethereum en 2021.

L’entreprise compte environ 40 employés et plus de 400 000 utilisateurs sur son application. Le chiffre d’affaires n’est pas disponible officiellement mais le systéme de vente est le suivant :

Chaque semaine/jour, tout dépend de la cadence, ECOMI met en vente entre 10 000 et 50 000 NFTs pour des prix avoisinant généralement entre 20 et 50 gemmes (la monnaie interne de l’application équivalent à 1 dollar).

Si on fait le calcul, chaque drop de NFTs sur l’application peut rapporter à ECOMI entre 200 000 et 2 500 000 dollars, cela multiplié par le nombre de drops dans un mois. En 2022, la cadence moyenne de drops sur un mois est d’environ 20 à 30 drops. Soit un chiffre d’affaires entre 4 000 000 et 75 000 000 de dollars.

Ce qui représente une énormité pour une start up aussi jeune. De plus, on constate que l’engouement pour l’application est en constante hausse au fur et à mesure de la sortie des licences les plus connues comme Disney ou encore Star Wars.

A ce jour, depuis son lancement en 2021, l’application VEVE a vendu plus de 4 millions de NFTs.

Et l’entreprise annonce ne pas s’arrêter aux NFTs 3D, elle projette même de construire un Metaverse : le Veverse qui serait tellement révolutionnaire qu’il changerait à lui seul la définition d’un Metaverse.

2. La tokenomics du projet

Le projet sur lequel travaille l’entreprise ECOMI se pose sur 2 systèmes économiques :

  • Le token OMI
  • Les gemmes

Le token OMI est sorti en 2018.

Après son listing IEO sur une plateforme Exchange, le token a très vite chuté suite au Bear Market qui a suivi le pic du Bitcoin à 20 000 dollars en 2017-2018. Le token a longtemps oscillé autour des 0,00004 dollars avant de connaître la puissante montée de son prix à partir de février 2021, période à laquelle le token a été mis à disposition sur d’autres plateformes Exchanges et période qui tombait au moment du nouveau Bull run du Bitcoin dont le prix est monté jusqu’à 50 000 dollars. Emporté par l’euphorie le token OMI a atteint un record de prix à 0,013 dollars avant de s’effondrer tout aussi rapidement.

A ce jour, au 1er octobre 2022, le prix du token OMI avoisine les 0,0012 dollars.


Sur le plan technique, le token OMI est une cryptomonnaie faisant partie de la Blockchain Gochain et dont la cryptomonnaie principale est le token GO. Donc, initialement, lorsque vous achetiez ou vendez des tokens OMI, vous deviez payer des frais sur la Blockchain en GO.

En 2021, ECOMI a décidé de migrer et de changer de Blockchain. La Blockchain Gochain a été délaissée au profit de la Blockchain Ethereum. Ainsi, aujourd’hui, si vous voulez acheter ou vendre des tokens OMI, il vous faudra payer des frais de gas en ETH.

Au niveau du volume total, il existe 750 milliards de tokens OMI. Cette énorme quantité disponible explique le faible prix du token OMI. Pourtant, ce système est malgré tout intéressant car il est déflationniste grâce à l’implémentation d’un mécanisme de burn (suppression) des jetons OMI à chaque achat/vente de NFTs sur l’application VEVE.

Et c’est là qu’interviennent les gemmes.

Car si le token OMI est le jeton de la Blockchain et de l’écosystème derrière l’application VEVE, c’est uniquement le gemme que les utilisateurs de l’application vont acheter et vendre pour pouvoir ensuite les échanger contre les NFTs.

Le gemme est donc l’intermédiaire entre le token OMI et la Blockchain d’une part et l’application VEVE et les NFTs de l’autre part. L’équipe d’ECOMI explique la mise en place de ce système par leur souhait de vouloir toucher un maximum de personnes qu’elles soient pro ou anti cryptos. L’objectif de ce système est donc de permettre aux gens d’acheter des NFTs sans qu’ils sachent que l’écosystème derrière leur achat est basé sur une Blockchain, une cryptomonnaie ou même des NFTs. Cette stratégie est donc destinée à viser le public de masse.

Pourtant, lorsqu’une personne achète des gemmes avec sa carte bancaire sur l’application VEVE (1 gemme = 1 dollar), cette même personne achète en réalité 1 dollar de OMI sans s’en rendre compte. Et lorsqu’elle achète ou vend des NFTs, une certaine partie de ces OMI sont automatiquement brûlés faisant ainsi baisser de façon régulière le volume total de jetons OMI en circulation.

Pour donner un ordre de grandeur, depuis la mise en service de l’application VEVE début 2021, c’est pas moins de 150 milliards de tokens OMI qui ont été brûlés en l’espace de 1 an, sans compter que l’application n’en est qu’à ses débuts et ne propose qu’une toute petite partie des fonctionnalités promises. Et je ne parle même pas du Veverse.


3. L’application VEVE

On ne peut parler de ECOMI et du token OMI sans présenter l’application mobile et tablette VEVE.

Avant toute chose, sachez que depuis 2022, l’application demande obligatoirement de passer par le système de KYC (Know Your Customer) afin de respecter la législation en vigueur. Si vous voulez acheter des NFTs sur VEVE, vous devrez donc fournir une pièce d’identité.

Depuis 2022, l’application mobile et tablette s’est également étoffée d’une application de bureau. Vous pourrez donc accéder à vos NFTs à partir de votre ordinateur si vous le souhaitez.

Pour visiter le site internet de ECOMI, voici le lien : https://www.ecomi.com/

Vous y retrouverez la roadmap et le whitepaper du projet, c’est à dire la feuille de route et la présentation intégrale effectuée par l’équipe du projet.

L’application VEVE comporte 5 onglets principaux :

  • Le “Store” qui fait office d’onglet d’accueil avec les informations sur les futures drops, les ventes aux enchères bientôt terminées, etc…
Source: Veve

Source: Veve

  • L’onglet “Collection” ou vous pourrez admirer vos NFTs via la réalité augmentée :
Source: Veve

Ou de manière plus classique :

Source: Veve

  • L’onglet Feed qui fait office de réseau social à l’image d’Instagram mais réservé uniquement aux membres de VEVE. Vous pourrez partager des images de vos NFTs.
Source: Veve

  • Le Market ou “Marché” ou vous pourrez acheter/vendre des NFTs.
Source: Veve

  • L’onglet Profile ou vous pourrez paramétrer votre compte VEVE, voir vos followers et le nombre de NFTs que vous avez en votre possession.
Source: Veve

3.1) Comment acheter des NFTs sur VEVE ?

La première étape est d’acheter des gemmes, car comme vous l’avez constaté sur les précédentes images, chaque NFT ne peut être acheté qu’à partir de ce moyen de paiement.

Pour acheter des gemmes, rendez vous dans l’onglet “Profile” :

Source: Veve

Puis sur “Wallet”. A ce moment là allez sur “Get More Gems”

Source: Veve

Un message d’avertissement va apparaître:

Ce message vous rappellera que pour acheter un NFT, vous n’avez pas besoin d’acheter des gemmes au préalable, vous pouvez les acheter au même moment que vous achetez le NFT afin de gagner du temps. Cependant, il y a une telle affluence que même ces quelques secondes suffiront pour que tout le monde vous passe devant et que les NFTs soient tous vendus.

Autre point important, les gemmes achetées ou obtenues en vendant un NFT ne peuvent pas encore être transformées en monnaies fiat. Ce mécanisme est en cours de fabrication par ECOMI et sera implémenté dans le future.

Si vous êtes d’accord avec ces principes, cliquez sur “I have read and i understand” pour continuer le processus d’achat de gemmes.

Source: Veve

Par la suite, il vous suffira de sélectionner le nombre de gemmes que vous voulez acheter en vous rappelant que une gemme = 1 dollar. Puis cliquez sur “Buy Now”.

Source: Veve

Une fois vos gemmes dans votre wallet VEVE, vous pouvez vous rendre sur l’onglet “Market” et acheter un NFT.

Dés lors, la question que vous vous poserez c’est : Mais quel NFT acheter ?

3.2) Les NFTs sur l’application

Il existe 2 types de NFTs à acheter sur VEVE:

  • Les NFTs 3D.
  • Les NFTs comics sous la forme de bandes dessinées.

Les NFTs 3D sont des produits digitaux/numériques représentant des personnages, des objets, des œuvres d’art ou encore des créatures appartenant aux univers des plus célèbres licences dans le monde.

Vous pourrez par exemple retrouver Dark Vador grandeur nature (virtuellement) ou encore son vaisseau spatial le TIE fighter. Vous pourrez également retrouver des héros de Marvel, Disney, des dinosaures de Jurassic World et ainsi de suite.

Exemples:

La lampe d’Aladdin

Mickey

Le vaisseau de Dark Vador

Ces NFTs 3D sont d’un réalisme et d’un détail sans égal. De plus, certains NFTs parmi les plus rares sont également animés. Il est évident que ECOMI et son application VEVE ont donc relevé le niveau en créant les premiers NFTs qui ne soient pas en 2D comme 99% du marché des NFTs.

Le deuxième type de NFTs existants sur VEVE sont les comics, c’est à dire les bandes dessinées caractérisées par une image de couverture sur le NFT comme dans l’exemple ci dessous :

Comics de Spider Man avec la couverture de l’année de sa sortie : 1962

Mais ce qui évidemment complétement incroyable avec les comics de VEVE, c’est que vous pouvez en plus les lire de façon virtuelle. Oui, vous m’avez bien lu 🙂

Car les NFTs comics ne représentent pas seulement une page de couverture de la bande dessinée, ils SONT toute la bande dessinée.

Pour lire un comics acheté, cliquez sur ce dernier à partir de l’onglet de votre “Profile” :

Source: Veve

Pour ma part, j’ai sélectionné Captain America et comme vous pouvez le constater, je peux accéder aux 24 pages du comics.

Source: Veve

Ce n’est pas tout, l’application VEVE possédant la technologie de la réalité augmentée, vous avez même la possibilité de projeter votre BD en réalité augmentée. Pour cela il suffit de cliquer sur le bouton “AR” en haut à droite puis de projeter le comics sur une surface plane :

Source: Veve

La projection en réalité augmentée est si bien faite que l’on croirait avoir affaire à une vraie BD physique. Avec vos doigts vous pourrez faire tourner les pages virtuellement, faire pivoter la BD dans n’importe quel sens, etc…

Bien évidemment, ces NFTs ont un coût.

3.3) Les prix des NFTs

Les prix des NFTs 3D et des NFTs comics varient suivant plusieurs facteurs :

  • La rareté
  • La hype du NFT
  • Le type de NFT

A propos de la rareté, il faut savoir que VEVE a un système de classe selon 5 types de rareté. Et ce, de la manière suivante du plus commun au plus rare :

  • Commun (10 000 à 20 000 exemplaires)
  • Non commun (5000 à 10 000 exemplaires)
  • Rare (3000 à 7200 exemplaires)
  • Très rare (<5000 exemplaires)
  • Secret (<3000 exemplaires)

Exemple du drop de Thor :

Source: Veve

Source: Veve

Source: Veve

Bien évidemment, plus un NFT est rare et plus il est cher. Par exemple un NFT Thor Secret vaudra 195 gemmes sur la marché secondaire, alors qu’un NFT commun Thor ne vaudra que 10 gemmes.

De même pour les comics, ils fonctionnent sur le même système de rareté :

Source: Veve

Source: Veve

A noter que la rareté des comics n’impacte que la couverture du comics et non pas le contenu. Si vous achetez les comics uniquement pour les lire, inutile d’acheter un NFT secret rare qui vous coutera 100 fois plus cher que la version commune.

Pour faire le comparatif entre le prix des NFTs 3D et le prix des NFTs comics, vous seriez surpris de constater que ce sont les NFTs comics les moins chers malgré leur utilité de divertissement. En tout cas pour le moment.

La moyenne de prix d’un NFT comics commun est entre 2 et 5 gemmes.

La moyenne de prix d’un NFT 3D commun est entre 10 et 50 gemmes.

Bien sûr, les prix des NFTs que ce soit les comics ou les 3D sont sujets à la fluctuation du marché secondaire. Lorsqu’il y a un drop sur l’application VEVE, un prix initial de vente est fixé. Les personnes qui arrivent à en acheter ne savent pas quelle rareté du NFT acheté ils vont obtenir, c’est la surprise. L’engouement est tel qu’il est plutôt rare d’arriver à acheter un NFT comics ou 3D sur le marché primaire car tout est écoulé en quelques secondes. Il faut donc se rabattre sur le marché secondaire et c’est la que les prix commencent à fluctuer selon la loi de l’offre et la demande.

Et certains NFTs pourtant de rareté commune ont déjà atteint une renommée telle qu’ils ont fait exploser les records de prix.

Je pense notamment au NFT comic de “Amazing Fantasy” dont le NFT commun se vend au plancher 390 gemmes :

Source: Veve

et dont le secret rare, se vend au plancher 10 000 gemmes :

Source: Veve

De même pour les NFTs 3D avec le spiderman 3D :

Source: Veve

Avec un prix plancher de 7700 gemmes pour le secret rare, ce NFT fait partie des plus chers du marché sur l’application VEVE et cela alors que les NFTs subissent un crise après le bullrun de 2021. Car au plus haut du marché, ce même NFT a dépassé les 50 000 gemmes sur le marché secondaire.

Source: Veve

Il est donc évident que plus un produit est connu et représente une figure célèbre et plus son prix va exploser.

Pour les comics, les prix ont tendance à suivre les prix de leurs copies physiques datant des années 40.

Comme le montre l’article ci dessous, le tout premier comics Marvel sorti en 1939 s’est vendu aux enchères pour plus de 1 million de dollars.

https://www.europe1.fr/culture/vente-aux-encheres-prix-record-pour-la-toute-premiere-bande-dessinee-marvel-3932875

Ainsi, sur le marché secondaire de VEVE, vous retrouverez la copie digitale en NFT du premier comics Marvel de 1939 pour un prix avoisinant les 200 gemmes pour la version commune.

Mais que vaudra cette version numérique dans quelques années ? Est ce que le temps jouera t’il tout autant sur les versions numériques que sur les versions physiques ? Nul ne le sait mais c’est une éventualité possible. Dans ce cas, les NFTs de l’application VEVE ne seraient pas uniquement des produits de collection, ni seulement des produits de spéculation et d’utilité au niveau du divertissement mais également des produits d’investissement long terme avec les risques associés bien évidemment.

4. La réalité augmentée et son impact dans le marché des NFTs

La force de l’application VEVE ne réside pas seulement dans la qualité 3D de ses NFTs mais également dans la possibilité de les employer dans la réalité augmentée.

Outre la possibilité de lire ses NFTs comics numérique sur votre table à l’aide de votre portable ou de votre tablette, vous pouvez également projeter virtuellement vos NFTs 3D dans votre salon ou à côté de vous pour ensuite envoyer une photo à vos amis pour faire le Buzz.

Source: Veve

Cette réalité augmentée fait tout le potentiel future de ECOMI et de son application VEVE, car elle dépasse déjà tous ses concurrents (et de loin) qui ne proposent que des NFTs 2D ou 3D mais avec une réalité moins poussée.

Je pense notamment aux leaders actuels du marché des NFTs comme The Sandbox ou Decentraland qui dominent le marché des Metaverses en raison des NFTs basés sur les LANDS, c’est à dire les terrains virtuels. Cependant, si l’on met de côté les NFTs LANDS, et que l’on regarde de prés leurs NFTs, aucun de ces leaders ne possèdent de NFTs d’avatars aussi détaillés que ceux que possèdent VEVE et je ne parle même pas de l’aspect des licences et l’effet de collection. De plus, ces Metaverses ne proposent encore rien, pour le moment, au niveau de la réalité augmentée, que ce soit de prés ou de loin et semblent à des années lumière d’être capable de créer du contenu numérique semblable à des bandes dessinées NFTs.

On observe donc bien un décalage technologique entre les Metaverses leaders du moment et les services proposés par l’application VEVE. La seule différence réside dans le système de LANDS qui est largement dominé par les Metaverses actuels. Et d’ailleurs VEVE n’est pas un Metaverse pour le moment, seulement une application de services pour produits numériques.

Mais il y a fort à parier que si à l’avenir, VEVE crée son propre Metaverse, sa technologie actuelle, déjà en avance par rapport à ses concurrents la propulse parmi les leaders des Metaverses, surtout si l’on rajoute en plus l’effet de gamification des NFTs (imaginez utiliser votre Dark Vador acheté sur Veve dans un jeu Star Wars sur le Veverse) et les LANDs qui seraient on l’imagine accessible en réalité augmentée elles aussi et pourraient interagir avec tous les NFTs 3D.

La technologie de réalité augmentée de VEVE, couplée à la qualité de ses NFTs 3D ainsi qu’à la puissance apportée par ses partenariats avec les plus grandes licences du monde en fait un futur leader des Metaverses avant même d’en être un.

Bien sur, tout cela est soumis à la condition que l’entreprise ECOMI arrive bel et bien à mener son projet de Veverse jusqu’à son terme. Mais même en attendant, la richesse apportée dans le domaine des NFTs par l’application et l’entreprise ECOMI est sans égal.

5. Les licences obtenues par ECOMI

L’application est en partenariat avec plus de 100 marques :

Source: Veve

Parmi ces licences, on retrouve Disney avec ses filiales Marvel, Lucasfilm ou encore Pixar. On pourra observer des produits en lien avec des jeux vidéos (CAPCOM), les films DC comics ou ceux de Star Trek.

Les partenariats de VEVE ne s’appliquent pas uniquement aux licences liées au domaine du divertissement, mais s’élargit grandement comme le montre son partenariat avec Coca Cola ou encore Citroën.

Et le nombre de licences obtenues par VEVE s’étoffe régulièrement grâce au travail remarquable qu’effectue l’équipe derrière le projet.

6. L’équipe ECOMI

Les 2 principaux acteurs au sein de l’entreprise sont David Yu et Daniel Crothers.

David Yu a plus de 25 ans d’expérience dans le licencing et la propriété intellectuelle comme le montre son profil linkedin.

Il a crée plusieurs entreprises dont la société mère est Retail Management Groupe Ltd ou RMG. La société mère est spécialisée dans le commerce et la distribution de produits de première nécessité.

Mais les activités de David Yu ne s’arrêtent pas la puisqu’il a aussi crée des entreprises, filiales de RMG, dans des domaines plus variés comme les jeux, le divertissement ou encore le Management des jeux de cartes à collectionner en Nouvelle Zélande.

En tout, David Yu a bien crée 4 ou 5 entreprises avec succès avant de fonder ECOMI.

https://www.linkedin.com/in/davidyunz/details/experience/

David Yu: Fondateur de ECOMI

Daniel Crothers, quant à lui est plus dans la branche informatique et développement. Son CV parle pour lui. Avec plus de 20 ans d’expérience dans la conception de logiciels, il est donc logique que ce soit lui le COO en charge de la mise en place de l’application VEVE.

Avant Ecomi, Daniel Crothers avait déjà fondé une entreprise : Web Digitalus dont la fonction était d’apporter des solutions web aux entreprises.

Daniel Crothers: Co-fondateur de ECOMI

Puis il y a Alfred Kahn qui serait le personnage principal de l’équipe s’il n’existait pas de postes CEO et COO.

Alfred Kahn, c’est l’homme derrière le succès de la licence Pokémon. A l’origine, Pokémon s’appelait Pocket Monster, mais ça c’était avant qu’Alfred s’en mêle. Car c’est lui qui a organisé la mondialisation du phénomène Pocket Monster au Japon. Et c’est lui qui a donné son nom à la licence Pokémon.

Alfred Kahn a tout simplement possédé la licence Pokemon (hors Asie) de sa création jusqu’en 2010 et c’est lui qui a organisé et changé les films et les cartes Pokemon pour les adapter à la culture Occidentale.

En tant que responsable des licences, il a travaillé avec les plus grosses franchises comme Yu-Gi-Oh, les Tortues Ninja, Mario Bros ou encore James Bond.

Et aujourd’hui, Alfred Kahn a rejoint l’équipe ECOMI en tant que responsable des licences.

Alfred R Kahn: Responsable licences

Qu’un personnage de niveau poids lourd comme lui rejoigne une start up paraît incroyable. Pour vous donner un ordre de grandeur, c’est comme si le PDG d’Airbus décidait de rejoindre une start up spécialisée dans la conception d’avions de nouvelles générations.

Cela donne à réfléchir sur le potentiel de l’entreprise ECOMI et surtout sur le potentiel à venir de l’application VEVE.

Pour l’instant, Pokémon ne semble pas être à l’affiche du catalogue VEVE mais avec Alfred Kahn au sein de l’équipe VEVE, il paraîtrait désormais improbable qu’ils n’aient pas déjà obtenu la licence Pokémon. Et s’ils la sortent un jour, l’effet sera probablement un coup de tonnerre pour l’application VEVE et je ne serais pas étonné que la fréquentation de l’application VEVE augmente de façon exponentielle à partir de ce moment.

Si la licence n’a pas encore été annoncée, c’est peut être que l’équipe anticipe déjà ce coup qui, à lui seul, vaudra les meilleures campagnes marketing et préfère d’abord consolider l’application VEVE afin de s’assurer qu’elle pourra encaisser l’affluence massive.

7. Le futur de ECOMI et VEVE

Le futur de l’entreprise ECOMI ne se résume pas seulement à l’application VEVE.

D’après les déclarations du PDG, David Yu, ECOMI serait également en train de travailler sur la création d’une clé physique à l’instar des Ledger et Trezor afin de protéger à la fois ses cryptos mais aussi ses NFTs. Ce nouveau produit serait en réalité plus une carte qu’une clé comme le montre l’image ci dessous :


Le produit couterait 203 euros environ, hors frais de livraisons, mais n’est pas encore disponible à la vente et il n’existe pas de dates de sortie pour le moment.


Au niveau de l’application VEVE, l’équipe de ECOMI a annoncé vouloir mettre en place plusieurs fonctionnalités:

  • Le staking de OMI.
  • Le cash out, c’est à dire la fonctionnalité permettant de retirer ses gemmes et les convertir en monnaies fiats. (pour l’instant, vous ne pouvez retirer qu’à partir de 1000 dollars de l’application VEVE)
  • Le Master Collector Program ou MCP.
  • Le VeVerse ou Metaverse issue de l’application VEVE.
  • Le casque à réalité augmentée.
  • La gamification.

Concernant le staking de OMI, le principe est simple. Si vous prêtez des OMI en les bloquant sur l’application VEVE, vous serez récompensés en OMI en fonction du nombre de tokens OMI stakés et de la durée de stake. Ce sera donc un bon moyen d’obtenir des rendements sur son bag de tokens OMI.

Pour le Cash out, certains utilisateurs ayant remplis les conditions de KYC, c’est à dire qui ont fourni des pièces d’identité peuvent déjà retirer leurs gemmes de l’application VEVE en monnaies fiats mais sous certaines conditions :

  • Ils doivent retirer au minimum 1000 gemmes, c’est à dire 1000 dollars.
  • Ils ont reçu un mail leur donnant l’autorisation.
  • Ils font partie d’une zone géographique ayant reçu l’autorisation pour effectuer le cash out. Cette fonctionnalité devrait rapidement être étendue à tous les utilisateurs et (espérons le) en dessous des 1000 gemmes.

7.1) Le Master Collector Program

Le Master Collector Program (MCP) est un service destiné à récompenser les utilisateurs de longue date et les collectionneurs assidus.

https://veve-collector.com/blogs/news/veve-master-collector-program-v1-0

Pour résumer l’article ci dessus, le MCP aurait les caractéristiques suivantes :

  • Tous les utilisateurs de l’application VEVE sont inscrits de façon automatique.
  • Les points MCP sont obtenus rétroactivement. Si vous êtes actifs sur l’application VEVE depuis le début, alors vous obtiendrez une tonne de points lorsque le MCP sera mis en place.
  • Il y a un système de niveaux. Plus vous avez de NFTs et de collections complètes et plus vous gagnez de points et donc pouvez passer au niveau supérieur.
  • Les points pourront être gagnés quotidiennement grâce à des objectifs mais aussi à l’activité sociale sur l’onglet Feed.
  • Les points gagnés pourront être dépensés pour obtenir des avantages sur l’application VEVE.
  • Il y aura aussi un système de rang de collectionneurs qui sera surtout basé sur l’activité.

Points gagnés:

  • 100 points en ayant la collection complète d’une série.
  • 25 points si vous achetez sur la marché primaire.
  • 15 points si vous achetez sur le marché secondaire.
  • Points selon les succès accomplis.

Points récurrents quotidiens:

  • Chaque NFT 3D commun acheté permettra de remporter 1 point par jour.
  • Chaque NFT comics commun acheté permettra de remporter 0,25 points par jours.

Les niveaux:

Plus un collectionneur gagne de points et plus il augmente son niveau MCP. Et meilleur est son niveau, meilleurs sont les avantages :

  • Accès à des salles d’exposition.
  • Nombre gratuit d’annonce pour les ventes.
  • Fonctionnalités AR étendues.
  • Accès à des drops de NFTs spécifiques.
  • Salles de discussions dédiées au niveau.
  • Et plus encore…

Les rangs:

Il y aura 23 rangs et vous pourrez baisser ou augmenter dans le classement suivant votre activité.

Beaucoup d’autres fonctions seront de la partie avec le MCP mais vous avez compris le principe. Bien manié, le MCP permettra à certains utilisateurs d’accéder à des drops spécifiques qui pourront valoir leurs pesant d’or à la revente si ils sont en édition très limitées. Et ce système de niveaux et de rangs va sérieusement créer un phénomène de compétition en plus du phénomène de collection.

7.2) Le Veverse


Le Veverse est le projet de Metaverse de ECOMI. Peu d’informations ont été révélé sur ce projet si ce n’est qu’il est dans les cartons de l’entreprise.

Le principe serait celui que l’on connait déjà, universel à tous les Metaverses : fournir un monde virtuel dans lequel les joueurs pourront évoluer à leurs guises avec la possibilité :

  • D’acheter des LANDs, les terrains virtuels afin de les décorer ou de placer des NFTs, des objets ou des expositions.
  • D’interagir avec d’autres joueurs par l’entremise de NFTs qui seraient des avatars.
  • D’utiliser les NFTs achetés sur l’application VEVE dans des jeux développés dans le Veverse et même en temps qu’avatar.
  • Les possibilités sont immenses et à l’échelle des Metaverses déjà connus comme The Sandbox et Decentraland.

Cependant, la plus grande différence du Veverse par rapport aux autre Metaverses sera l’utilisation de la réalité augmentée. En effet, en plus du Veverse, l’entreprise ECOMI prévoit de lancer sa propre marque de casques virtuels. Ce qui montre un objectif évident d’employer la réalité augmentée dans le Veverse. On peut alors imaginer un Metaverse qui ressemblerait plus à l’univers du film Ready Player One ou encore à l’application Pokémon Go. Mais au lieu d’avoir des Pokémons, l’on aurait absolument tous les NFTs mis à disposition par VEVE dans le Veverse avec les possibilités de gamifications de chaque type de NFTs.

7.3) La gamification

La gamification est le fait de créer des jeux liés à un écosystème. Le projet ultime de l’entreprise ECOMI est de créer le Veverse dans lequel les joueurs pourront certes interagir entre eux mais surtout jouer avec les NFTs qu’ils auront achetés au préalable sur l’application VEVE.

Vous avez acheté un vaisseau spatial de Star Trek, vous pourrez l’utiliser dans un mini jeu pour détruire des adversaires ou dans un vrai jeu développé par un véritable studio dans une campagne scénarisée. Pourquoi pas. Rien n’est officiel pour le moment mais c’est cela le principe de la gamification dans un Metaverse.

Et c’est cette gamification, en plus du Veverse qui représente la puissance potentielle future de ECOMI. Car l’entreprise possédant déjà tous les partenariats de renom, n’a plus qu’à les exploiter avec ses partenaires pour créer des mondes dans lesquels les NFTs seraient utilisables.

Par exemple, au vu de son partenariat avec Disney, peut être que ECOMI pourra créer un jeu semblable à Disney Dreamlight Valley ou chaque personnage, chaque avatar, chaque accessoire serait en réalité un NFT. Et peut être que le fait de jouer avec vos NFTs dans un jeu dédié exclusivement à certains NFTs aura pour conséquence :

  • De booster le divertissement. Au lieu d’acheter un jeu de console, l’avenir sera peut être d’acheter un NFT afin d’accéder à plusieurs univers dans le Metaverse.
  • De booster le prix de certains NFTs puisqu’en plus de leur valeur de base, ils auront désormais une valeur d’utilité et seront extrêmement rares si beaucoup de personnes souhaitent jouer à un jeu à partir d’un NFT spécifique.
  • De permettre un système de récompense, peut être, à la manière du play to Earn, afin de récompenser les exploits des joueurs dans un jeu (soit en gagnant des gemmes/OMI, soit en gagnant des NFTs).
  • De permettre la location de NFTs. Si certain NFTs sont devenus trop chers en raison de leurs rareté ou que des joueurs veulent tester un jeu occasionnellement, quoi de mieux que de louer un NFT la journée comme on louait à l’époque un DVD pour le même laps de temps.

Bien sûr rien de tout cela n’est officiel, mais ce sont les possibilités qu’offrent en théorie la gamification et le Veverse. En théorie. Et le potentiel d’évolution de cette entreprise est donc monstrueux à condition qu’elle continue sur sa lancée et ne se fasse pas rattraper par des concurrents.

8. Le whitepaper de ECOMI

Ci dessous le lien du whitepaper (en Anglais malheureusement) :

https://drive.google.com/file/d/1UNE-EvjuMIaWJUfvF3qQiTe0OKLFAJXV/view

9. Comment acheter des OMI ?


Le token OMI est disponible sur seulement 4 plateformes Exchange :

  • Gate.io
  • AscendEX
  • OKX
  • BitForex

Et sur une seule plateforme décentralisée :

  • Uniswap sur la paire WETH/OMI. Si vous voulez passer par Metamask, il vous faudra donc sélectionner le réseau Ethereum et wrapper vos ETH en WETH pour ensuite pouvoir les échanger contre des OMI.

Avertissement : Cet article est à but informatif uniquement, en aucun cas il doit être considéré comme un conseil en investissement car cryptoforce.fr n’est pas un site faisant du conseil financier.

Un commentaire sur “Le OMI et son application VEVE

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :